Mes lectures : La prunelle de ses yeux – Ingrid DESJOURS

 

 

Quatrième de couverture
Il est aveugle. Elle est ses yeux. Elle pense le guider vers la lumière. Il va l’entraîner dans ses ténèbres. Gabriel a tout perdu en une nuit. Son fils de dix-sept ans, sauvagement assassiné. Ses yeux. Sa vie. Les années ont passé et l’aveugle n’a pas renoncé à recouvrer la vue. Encore moins à faire la lumière sur la mort de son enfant. Quand un nouvel élément le met enfin sur la piste du meurtrier, c’est une évidence : il fera justice lui-même. Mais pour entreprendre ce long et éprouvant voyage, Gabriel a besoin de trouver un guide. Il recrute alors Maya, une jeune femme solitaire et mélancolique, sans lui avouer ses véritables intentions. La cécité de conversion est une pathologie aussi méconnue qu’effrayante : suite à un profond traumatisme psychologique, vous êtes aveugle. C’est ce qui est arrivé au personnage principal de ce roman. « Ingrid Desjours est une surdouée ! » Marina Carrère d’Encausse et Gérard Collard, Le Magazine de la santé. « Une virtuose de la dissection des états d’âme Et des clairs-obscurs contemporains. » Philippe Lefait, Des mots de minuit. Ingrid Desjours est psychocriminologue. Après avoir exercé de nombreuses années auprès de criminels sexuels en Belgique, elle décide en 2007 de se retirer en Irlande pour écrire son premier thriller. Depuis, elle se consacre entièrement à l’écriture de romans et de scénarios pour des séries télévisées. Les nombreux psychopathes qu’elle a profilés et expertisés l’inspirent aujourd’hui encore. Outre ses tableaux cliniques pertinents, l’auteur excelle dans l’art de lever le voile sur la psychologie humaine et de faire ressentir au lecteur ce que vivent ses personnages, pour le meilleur et surtout pour le pire. Tous ses romans, Écho (2009), Potens (2010), Sa vie dans les yeux d’une poupée (2013), Tout pour plaire (2014) et Les Fauves (2015) ont été plébiscités tant par le public que par la critique et les libraires. Consécration : Tout pour plaire est en cours de développement pour une série TV par Arte. Ingrid Desjours publie également chez Robert Laffont des sagas fantastiques sous le pseudonyme de Myra Eljundir. Elle vit à Paris.

Mon avis
Un coup de coeur !
J’ai passé un très bon moment. Impossible de le lâcher. J’ai aimé la personnalité des personnages. Un florilège d émotions m’a envahi tout le long de ma lecture !
Wouah ! Merci Ingrid !
Je vous le conseille vivement, en plus, vous n’avez aucune excuse car il va être publié en format poche chez Pocket dès le 12 octobre. N’hésitez pas à le précommander auprès de Marion !

Leave a Comment