Lecture : ÖR de Audur Ava Olafsdottir

 ÖR

Audur Ava Olafsdottir
Editions Zulma

Roman traduit de l’islandais par Catherine Eyjólfsson

Résumé : Se décrivant lui-même comme un « homme de quarante-neuf ans, divorcé, hétérosexuel, sans envergure, qui n’a pas tenu dans ses bras de corps féminin nu – en tout cas pas délibérément – depuis huit ans et cinq mois », Jónas Ebeneser n’a qu’une passion : restaurer, retaper, réparer. Mais le bricoleur est en crise et la crise est profonde. Et guère de réconfort à attendre des trois Guðrún de sa vie – son ex-femme, sa fille, spécialiste de l’écosystème des océans, un joli accident de jeunesse, et sa propre mère, ancienne prof de maths à l’esprit égaré, collectionneuse des données chiffrées de toutes les guerres du monde… Doit-il se faire tatouer une aile de rapace sur la poitrine ou carrément emprunter le fusil de chasse de son voisin pour en finir à la date de son choix ? Autant se mettre en route pour un voyage sans retour à destination d’un pays abîmé par la guerre, avec sa caisse à outils pour tout bagage et sa perceuse en bandoulière.
Ör est le roman poétique et profond, drôle, délicat, d’un homme qui s’en va, en quête de réparation.

Avis :

“Il y a de par le monde des gens qui veulent en finir avec leur petite vie” C’est l’histoire de Jonas Ebeneser.

Il va partir en voyage, loin des trois femmes qu’il a  aimé. Son denier voyage va le conduire dans un pays en ruine, ravagé par la guerre.

C’est là qu’il mettra un terme à sa vie.

“Mais tout peut advenir même ce à quoi on ne s’attendait pas.”

Si Jonas n’a pas mis de vêtements dans sa valise, il a emporté sa caisse à outils.

Et si un “retour” était possible ?

Un roman émouvant, drôle aussi et plein d’humanité, de délicatesse et d’espoir.

C’est toujours un pur bonheur, en enchantement de lire cette auteure.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *